Accueil » Salés » Plat » Pâté berrichon

Ingrédients pour 6 personnes :
– 6 oeufs entiers
– 250 g de veau haché
– 250 g de farce porc
– 2 échalotes
– 2 pâtes feuilletée
– 1 cuil. à café de graines de coriandre
– 1 cuil. de muscade moulue
– 1 bouquet de persil
– 1 bouquet de ciboulette
– sel, poivre

Faire durcir 4 oeufs entiers dans une casserole frémissante pendant 10 min. Pendant ce temps, réunir 250 g de veau haché et 250 g de farce de porc dans un grand saladier. Eplucher 2 échalotes et mixer avec 1 cuil.à café de graines de coriandre ; ajouter l’ensemble à la viande.

Emincer 1 bouquet de persil et1 autre de ciboulette. incorporer et mélanger le tout à la main. Assaisonner avec du sel, du poivre, 1 cuil. à café de muscade moulue et 1/2 cuil. à café de piment d’Espelette. Ajouter 1 oeuf entier cru et malaxer encore. À part, écailler les œufs durs refroidis. Préchauffer le four à 200 °C et dérouler 1 pâte feuilletée pur beurre sur une plaque à four, en gardant le papier.
Couper la pâte de part et d’autre pour obtenir un long rectangle de 12 cm env. de large. Inverser les 2 chutes de pâte en forme de demi-lune, pour avoir les faces arrondies vers le centre. Couper l’une des 2 chutes en 2 et reconstruire ainsi, en soudant avec les doigts, un 2e rectangle de même taille. Comme il est moins beau, il servira de base… (Les plus fainéants peuvent prendre 2 pâtes feuilletées mais, moi, je trouve que ça fait trop !)

Disposer la farce dessus, en laissant 2 cm de pâte de chaque côté. Couper les oeufs durs en 2 dans la longueur et les aligner sur le dessus de la farce, côté bombé vers le haut. Il ne reste qu’à recouvrir avec le 2e rectangle de pâte. Dans un petit bol, casser 1 dernier oeuf et avec un pinceau, passer cette dorure pour souder les deux morceaux de pâte et enduire le dessus.

Avec une fourchette, appuyer sur les bords pour bien les amalgamer et, avec la pointe d’un couteau, je fais 2 « cheminées » (trous) d’1 cm de diamètre à la surface du pâté, pour que la vapeur s’évacue en cours de cuisson.Enfourner pour 45 min, en baissant à 180 °C à mi-parcours.
Il ne faut pas s’inquiéter si du jus s’échappe : il va se mélanger à la pâte et confire, rendant ainsi l’ensemble à la fois moelleux dedans et croustillant dehors. Une fois le pâté cuit, Découper et servir chaud, avec une bonne salade.

C’était selon mon humeur… ou mon envie du moment…

Accueil » Salés » Plat » Pâté berrichon
%d blogueurs aiment cette page :