Accueil » Sucrées » Autres » Teurgoule et son trou normand

Ingrédients :
– 120g de riz rond
– 160g de sucre
– 1 gousse de vanille égrenée
– 1 c à c cannelle
– 2 l de lait entier

Mettez au fond d’une jatte en terre cuite le riz rond, le sucre, une gousse de vanille égrenée (facultative mais souvent appréciée), de la cannelle râpée à volonté.
Portez à ébullition le lait frais entier et versez-le dans la jatte. Mettez celle-ci au four à 120° (non ventilé) pendant 7 heures. Laissez tiédir dans le four éteint. Consommez sans tarder.

La jatte en terre (ou comme ici la bolée en terre) est indispensable à cette cuisson lente, à l’abri de la croûte formée par la peau du lait. Le résultat est stupéfiant : l’infime quantité de riz «boit» la quasi-totalité du liquide, le reste formant une crème onctueuse en surface. Il faut donc se servir en plongeant la cuiller jusqu’au fond, pour prendre à la fois du sec et du crémeux, en laissant de côté la peau devenue immangeable. La tradition est d’accompagner cette teurgoule d’une brioche légère : c’est-à-dire pleine de beurre !

Quant au trou normand :
– 200 gr de sucre
– 500 gr de pommes acidulées : granny smith, pelées, évidées
– 1/2 Jus de citron
– 6 Mesures de Calvados

Fondre le sucre dans 12,5 cl d’eau. Porter à ébullition. Réduire le feu. Écumer les impuretés. Laisser mijoter 2 min.
Ajouter les pommes, les pocher afin de les attendrir. Laisser refroidir dans le sirop.
Avec une écumoire prélever les pommes. Dans un mixeur, les réduire en purée avec le jus d’ ½ citron. Reverser la purée de pomme dans la casserole contenant le sirop. Mélanger.
Si l’on possède une sorbetière, verser le mélange et suivre les indications du fabricant. Sinon, verser le mélange dans un plat en métal peu profond et mettre au freezer ou congélateur, ce qui donnera alors plutôt un granité qu’un sorbet… et ajouter du Calvados

C’était selon mon humeur… ou mon envie du moment…

Accueil » Sucrées » Autres » Teurgoule et son trou normand
%d blogueurs aiment cette page :