Accueil » Food travel » 2 Jours enchanteurs au Mont Saint-Michel

Le Mont St Michel, vous connaissez bien sûr !? Eh bien au mois de juillet, j’ai eu l’immense privilège d’y dormir et surtout d’y déguster les mets du chef Alain Grespier dans la célèbre auberge de la mère Poulard. C’est la fameuse cuisinière de légende qui créa l’omelette mousseuse au feu de bois, toujours copiée mais jamais égalée.

Quand l’agence Mediaventilo m’a proposé cette escapade, j’étais aux anges : c’était la fin l’année, j’étais vidée et cette parenthèse enchanteresse fut un véritable plaisir !
Nous étions 8 privilégiés à profiter de ces 2 jours. Nous avons commencé par visiter le barrage avec Dominique Gillet, guide au Mont St Michel, qui nous a donné toutes les explications sur sa construction et son usage.

photo1-3.jpg

Ensuite nous avons été accueillis à l’auberge de la mère Poulard dans la salle du piano bar pour un apéritif très inventif à base de biscuits de la mère Poulard.

photo2-3.jpg

La soirée s’est poursuivie dans la salle du Rocher où nous avons diné. J’y ai savouré une entrée « dégustation de la mer » : un crémeux de cabillaud aux herbes fraiches, crabe et crevettes épicées, saumon mariné tradition. En plat, j’ai choisi la célèbre omelette tradition au saumon fumé (l’omelette est si mousseuse et légère qu’on croirait manger de la barbe à papa). Enfin, pour terminer sur une note sucrée, j’ai opté pour « la dégustation fraîcheur » : des sorbets maison et fruits frais de saison.

photo3-3.jpg

Après ce somptueux repas, nous avons fait une balade nocturne sur les remparts. J’ai ainsi pu découvrir le Mont Saint-Michel sous une facette méconnue, un brin romantique et surtout mystérieux que je vous conseille vivement !!!

photo4-3.jpg

Après cette inoubliable marche, nous sommes montés dans nos chambres. La mienne avait une vue imprenable sur la baie : je me suis endormie la fenêtre ouverte, bercée par la brise marine…

dsc_3171.jpg

Au réveil, j’ai profité de la belle salle de bain pour prendre un bon bain et m’emmitoufler dans le peignoir moelleux qui me tendait les bras. Mais le petit déjeuner m’attendait ! Et quel petit déjeuner ! Il était si gargantuesque que je n’ai hélas pas pu tout goûter ! Il était composé de mets salés et sucrés : fromages, biscuits, fruits, jus de fruits frais, charcuterie…. L’heure de se mettre en route pour la visite et la présentation du périscope a bientôt sonné…

photo5-3.jpg

Alors, que je vous explique, le périscope est une salle plongée dans le noir jouant le rôle d’une longue vue, chaque main peut guider le cône cyclique suspendu sous un prime triangulaire. Sur une table en émail blanc apparait, grâce à la captation de la lumière extérieure, la vie du Mont Saint-Michel, à 360°. Le périscope du Mont Saint-Michel est un des derniers périscopes. On n’en compte désormais plus que cinq dans le monde (France, Portugal, Cuba, Espagne et Ecosse). Celui-ci vient d’être réhabilité cette année !

photo6-2.jpg

Après cette découverte stupéfiante, nous nous sommes déchaussés pour faire le tour de la baie à marée basse. Nous avons traversé la baie dans la tangue. C’est le sédiment qui se dépose dans les zones vasières du littoral, recouvertes par les marées, composée de sable, de débris de coquillages, de vase, de limon et d’argile. Nous avons appris à ne pas nous enfoncer dans les sables mouvants ! (bah quoi ça peut servir !!!) Et nous avons surtout pu admirer le Mont Saint- Michel vu d’en-bas. Nous sommes ensuite remontés pour aller déjeuner (eh oui, encore ;-))

photo7-3

Nous nous sommes attablés dans la salle du Rocher et avons dégusté des Saint-Jacques rôties, bouillon de coriandre fraîche, riz normand aux champignons et surtout nous avons découvert la fameuse omelette mais cette fois sucrée et flambée au calvados !!! miam miam !!

photo8

Après ce fabuleux déjeuner, nous avons visité l’abbaye avec notre guide et flâné dans les ruelles du Mont Saint Michel.

photo9-3

Je n’avais jamais eu l’occasion de découvrir le Mont de cette façon. Ces 2 jours m’ont enchantée !!
J’espère que mon récit vous donnera envie d’y aller ou d’y retourner. De mon côté, je pense faire découvrir prochainement le Mont Saint-Michel à ma famille.

Je tiens à remercier chaleureusement Gilles Lamy et Fanny Boyer pour leur gentillesse et leur générosité durant notre séjour.

photomsm

Tout savoir sur le Mont Saint- Michel :
• le Restaurant de l’auberge de la Mère Poulard
l’hôtel de l’auberge de la Mère Poulard

Autres informations, voici les comptes officiels de la Mère Poulard :
Le Mont Saint-Michel (pour les établissements de la Mère Poulard)
Facebook
Twitter
Instagram
La Biscuiterie Mère Poulard :
Facebook
Twitter
Instagram

Accueil » Food travel » 2 Jours enchanteurs au Mont Saint-Michel
%d blogueurs aiment cette page :